Chaque semaine, une image parmi les 55 000 prises par Olivier Prévôt est publiée sur ce site afin d'illustrer la diversité de ses intérêts, des personnes qu'il a rencontrées et des lieux qu'il a parcourus.

Maison - le 24 décembre 2009, Ağrı, Turquie

En fin d'année 2009, Olivier profita des vacances scolaires de l'école SPEOS pour retourner dans le Kurdistan turc et en particulier dans la ville d'Ağrı.

Cette veille de Noël, tôt le matin au lever du jour, il se rendit au marché aux bestiaux. Il avait neigé mais la neige avait fondu laissant un sol détrempé et boueux. Au retour du marché, il passa devant plusieurs restes de maisons, et les photographia.

Le bâtiment est gris, probablement sans toit, avec , sur la partie crépie à gauche de l'image, une large ouverture rectangulaire où un cadre en fer porte deux barreaux. La partie droite est faite de melons de bétons non recouverts. Tout le haut du bâtiment est noirci par la pluie. Un graffiti à moitié effacé subsiste sur la partie crépie. À l'arrière plan, à gauche, un bâtiment en cours de construction n'est formé que de poutres en bétons soutenues par des étais d'acier. À droite, derrière un mur, une maison terminée de couleur rouge, contraste avec l'impression de chantier du secteur. Des fils électriques renforcent l'horizontalité de cette image, déjà très marquée par le mur à l'arrière plan et le terrain de premier plan. Ce premier plan, qui occupe le tiers de l'image, est formé de boue et de flaques d'eau où se reflète un ciel gris. Des traces de neige subsistent, éparses, devant les murs, sur le sol, et sur la colline tout à droite de l'image.

Cette photographie présente certaines des caractéristiques des photographies de paysage d'Olivier : l'importance du premier plan, l'horizontalité, la palette réduite de couleurs. Mais ce qui domine dans cette image est cette atmosphère de tristesse. Elle est prise le 24 décembre, et je pense qu'il a dû ressentir un pincement de cœur à être si loin de chez lui, dans cette boue et ce froid. Enfin, comme souvent, Olivier distille l'incertitude : cette maison est-elle en construction - qui traîne faute de moyen -, est-elle déjà abandonnée avant d'être terminée ? Rien n'indique la destination du lieu (avec les images qui précèdent, j'en déduit qu'il s'agit du secteur du marché aux bestiaux).

Olivier a noté moyennement cette image (mais l'immense majorité de celles prises ce jour ne le sont pas du tout). Il n'a pris que deux photographies de cette maison ce jour, c'est la seconde et il n'a pas retenu la première très semblable. J'ai tenu à joindre ci-dessous la suivante, prise quelques secondes après.

Il s'agit peut-être simplement de l'autre coté de la maison, mais je n'en sais rien, sauf que c'est au même endroit. Cette photographie, quoique non notée par Oliver, me plait beaucoup, pour ne pas dire davantage que celle de l'image de la semaine. La neige est plus présente, le décentrement la structure. La tristesse et le thème de l'abandon me paraissent aussi plus marqués.

Je n'ai publié aucune photographie de cette journée. Mais elle sont très nombreuses, très spectaculaires avec les animaux, beaucoup sont des portraits très bien notés et il en a présenté un à son travail de sortie de SPEOS.

J'ai l'intention de publier un catalogue de photographies du marché aux bestiaux d'Ağrı, avec la beauté des hommes et des animaux dans un univers de boue et de neige.

Image du 6 décembre 2021 - semaine 49 de 2021.

Archives des images de la semaine de l'année 2021

Galerie des images de la semaine - année 2020

Archives des images de la semaine de l'année 2020

Galerie des images de la semaine - année 2019

Archives des images de la semaine de l'année 2019

  Image semaine précédente ►